Les débats provoqués par le tabac depuis 1976 et la liberté individuelle

Historique de la lutte anti-tabac

Faisons tout d’abord un historique des grands débats sur le tabac depuis les années 70 :

- Loi Veil de 1976 : apparition sur les paquets des indications comme « fumer tue », « fumer nuit gravement à la santé ».

- Loi Evin de 1991 : interdiction de la publicité pro-tabac.

2005-2006 : interdiction de fumer dans les lieux publics fermés (bureaux, gares, bars-tabac, restaurants etc).

- 2006 : relèvement de l’âge légal pour acheter du tabac (de 16 à 18 ans).

- avril 2010 : photos sur les paquets de cigarettes classiques et avril 2011 : photos sur les paquets de tabac à rouler.

- actuellement : débat sur le paquet générique (75% d’images et d’écritures anti-tabac, montrer ou pas les produits, règlementation des ingrédients comme le menthol, format de la cigarette comme les Vogues).

La liberté individuelle

  • Si les gens veulent fumer ils fument (définition de la liberté) (revendication des associations de consommateurs, des industriels du tabac et de la Confédération des Buralistes). Les associations de consommateurs… s’appuient sur l’autorisation de boire de l’alcool dans les bars (alcool tue 45000 personnes par an en France)…

 

  • Les fumeurs peuvent nuire à la santé d’autrui (définition de la liberté) (revendications des anti-tabac). En effet ces associations anti-tabac justifient les hausses du prix du tabac, de l’interdiction de fumer dans les lieux publics… par le danger que peut représenter le tabac pour les non-fumeurs (tabagisme passif tue en France entre 3000 et 5000 personnes par an), pour les gens asthmatiques respirer de la fumée peut s’avérer très dangereux.

 

  • Chaque propriétaire de restaurants, de bars ou de boîtes de nuits peut choisir si son établissement sera fumeur ou non-fumeur (revendication de l’UMIH). Certains fumeurs se disent isolés par l’interdiction de fumer dans les lieux publics. Cette liberté de choix permettraient aux fumeurs de se retrouver et donc pour certains de se sentir moins isolés.

 

 

Les débats actuels

Actuellement, il y a deux débats qui concernent le tabac:

Les paquets neutres:

Un paquet neutre est un paquet sans couleur, ni design ou de taille uniforme. Il y aurait sur le paquet seulement le nom du produit (écrit en noir) avec la même typographie pour toutes les marques.

L’objectif de cette  mesure est d’uniformiser les emballages sous prétexte qu’ils favoriseraient le tabagisme.

Ce projet lancé par l'Union européenne à provoqué de nombreuses réactions:

  • Du point de vue des opposants à ce projet, le packaging n'incite pas à commencer à fumer, il n'a pas d'influence sur la consommation, il déstabiliserait le réseau des Buralistes (paquets plus faciles à imiter, le marché parallèle augmentera très fortement ce qui signifie que les buralistes subiront de plein fouet la concurrence des traficants), cette décision serait un manque à gagner fiscal important pour l'Etat français qui à besoin de ces recettes fiscales en période de crise, ce projet affectera les consommateurs dans leur libre choix des paquets de cigarettes.

 

  • Du point de vue des soutiens à ce projet, l'esthétique des paquets de cigarettes est un moyen publicitaire pour attirer les consommateurs, selon la couleur des paquets les consommateurs pensent que certaines cigarettes sont moins nocives que d'autres, le paquet neutre est moins attrayant et incite donc moins à fumer, il améliore l'information sur les dangers du tabac (75% d'images et d'écritures dénonçant les dangers du tabac sur les paquets neutres).

Ce débat sur le paquet neutre concerne également le fait de pouvoir montrer ou pas les paquets de cigarettes: projet de mettre un rideau devant le rayon de paquets de cigarettes ou de mettre les paquets de cigarettes dans des tiroirs. Le débat porte également sur les ingrédients des cigarettes comme le menthol, le café, le tabac à chicha etc. Et enfin le débat porte également sur le format des cigarettes (cigarettes très fines comme les Vogues sont plus esthétiques et inciteraient plus à fumer).

 

Affaire Dalli ("Dalligate"):

L'affaire commence lorque l'Union Européenne décide de réviser la directive européenne concernant le tabac. Un restaurateur et maire maltais, Silvio Zamit, connaissant bien John Dalli car il l'avait soutenu lors d'élections générales, propose à Swedish Match (producteur de tabac suédois et particulièrement de snus) d'user de son influence sur John Dalli pour faire lever l'interdiction du snus dans l'UE en échange de 60millions d'euros. Il organise plusieurs rendez-vous entre l'entreprise et John Dalli dont un troisième en cachette et demande plus d'argent. Swedish Match dénonce ces pratiques à l'Office Européen de Lutte Antifraude (OLAF), les considérant comme du trafic d'influence. John Dalli nie avoir rencontré secrètement Swedish Match, mais la pression sur lui s'intensifie. Il donne sa démission le 16 octobre 2012 à José Manuel Barroso. C'est le premier Commissaire de la Santé Euroéen qui démissionne pour faute grave.

 Les partisans de la lutte anti-tabac dénoncent ici les pratiques des industriels du tabac, qui selon eux, chercheraient à repousser cette révision de la directive européenne concernant le tabac.

 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×