Créer un site internet

Oppositions au lobby du tabac

Oppositions au lobby du tabac

 

 

Les deux principaux organismes luttant contre le lobby du tabac en France sont:

CNCT:

Le CNCT (Comité National contre le Tabagisme) qui existe depuis 1868 est le principal organisme d’opposition au tabac. Cette organisation a plusieurs objectifs→ protéger les jeunes, contrer l’industrie du tabac, réduire le coût pour la société, informer et les alerter sur les dangers du tabac, protéger de la fumée dégagée par le tabac et inciter à arrêter de fumer. Ils ont de nombreux partenaires (Commission européenne, l’Institut National du Cancer, le Ministère du Travail de l’Emploi et de la Santé, la Fédération Française d’Athlétisme…). Ils luttent contre l’industrie du tabac avec de nombreux articles et dossiers publiés sur leur site Internet.

 

L'Alliance contre le tabac: 

L’Alliance contre le Tabac a été créé en 1991et lutte contre le tabac de 3 manières différentes : animer et coordonner un lobby anti-tabac sur l’ensemble du territoire français, participer à la mise en œuvre de la Convention-Cadre de l’OMS pour la Lutte Anti-Tabac (CCLAT) signée et ratifiée en France en 2004 et travailler en étroite collaboration avec de nombreux partenaires au niveau international et encourager une coopération plus importante avec les pays francophones.

 

 

 

 

 

Conflits internes aux membres du lobby du tabac

Sur certains sujets, les industriels du tabac et les buralistes ne sont pas forcément en accord:

-Les industriels et les buralistes n'ont pas forcément les même intérêts ou priorités (buralistes= vendre plus et augmenter leurs revenus et industriels= vendre plus pour faire plus de profits).

- Les industriels et les buralistes ne sont pas forcément exposés de la même façon: les hausses des prix touchent particulièrement les buralistes car ils vendent moins mais les paquets neutres touchent beaucoup plus les industriels (perte de l'image de marque).

- Il y a même parfois des conflits d'intérêts: Principalement sur la rémunération des buralistes fixés par l'Etat. Sur le prix d'un paquet de cigarettes, 80% du prix revient à l'Etat (taxes) et plus de 10% du prix revient aux buralistes. Les industriels réclament une baisse de cette rémunération qu'on appelle une remise mais les buralistes réclament une augmentation de cette remise (une hausse de la remise a été décidée avec la signature du  3ème contrat d'avenir en 2012).

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×